Smart Tech | Comment apprendre le SEO soi-même ?
2236
single,single-post,postid-2236,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,

Blog

Publié par Admin dans Référencement Google

Comment se former au référencement naturel ?

Tous les propriétaires de sites et webmasters s’intéressent de près ou de loin au SEO car ils savent qu’une visibilité sur les moteurs de recherche leur offrira un trafic important. Si la plupart des entreprises font appel à un référenceur pour positionner leur site web, les administrateurs sont souvent tentés de prendre en charge leur référencement naturel. Nous allons envisager pour vous toutes les pistes possibles pour s’initier aux techniques et assurer soi-même le positionnement de son site.

 

De quelles manières s’initier au SEO ?

 

Nous allons aborder dans cet article trois méthodes pour se convertir au référencement naturel : Faire sa propre expérience et ses propres tests, se former auprès d’un consultant SEO ou passer un diplôme en SEO.

 

Peut-on apprendre le SEO sur le tas ?

 

C’est sans doute la méthode la plus dangereuse puisqu’elle peut avoir des conséquences graves pour le positionnement du site web. Un webmaster non initié au SEO aura tendance à se précipiter et privilégier la quantité à la qualité, au risque de voir son site déclassé dans les résultats de recherche de Google, voire pénalisé. Il mettra en place bien trop rapidement un nombre trop important de liens entrants, parfois sans attendre quelques semaines après la mise en ligne de son site, ce qui éveillera les soupçons du moteur de recherche. Il placera ses backlinks sur n’importe quel site sans prendre garde à sa thématique, à sa notoriété et sa popularité, à son nombre de domaines référents au regard de son nombre de liens entrants et encore beaucoup d’autres critères. Pour ce qui concerne l’optimisation on-site, le webmaster néophyte placera ses mots-clés dans toutes les balises stratégiques des pages de son site, en truffera tous ses paragraphes en se fiant au supposé effet d’une soi-disant densité de mots-clés. Enfin, il organisera ses pages et son maillage interne de manière instinctive, sans une once de logique, au petit bonheur de la chance. Une faible proportion des novices aura le réflexe d’analyser la rentabilité des requêtes de sa thématique et d’éliminer les obstacles au positionnement de ses pages au moyen d’un véritable audit SEO. Les blogs SEO peuvent être un outil adapté aux autoformations même si leurs articles sont souvent consacrés aux actualités du SEO plus qu’aux méthodes proprement dites.

 

Se former auprès d’un consultant SEO

 

Les webmasters plus prudents qui ont de quoi se payer une formation pourront faire appel à un consultant SEO. A la différence d’un prestataire qui aura intérêt à garder ses méthodes secrètes, le consultant SEO leur enseignera toutes ces techniques en référencement naturel pour qu’ils puissent assurer cette tâche eux-mêmes. Par ailleurs, il leur fera bénéficier d’un audit SEO scrupuleux de manière à évaluer notamment l’accessibilité de leurs pages.

 

Passer un diplôme en SEO

 

Une licence professionnelle intitulée Référenceur et rédacteur web existe effectivement à l’IUT de Mulhouse depuis 2008, accessible en formation initiale ou en alternance. Le CNAM propose une simple unité d’enseignement présente dans certains certificats de compétences et licences professionnelles, en formation partiellement à distance ou présentielle dans certaines régions de France.

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé en ce moment.