Smart Tech | Comment fonctionnent les stations de traitement des eaux usées? - Smart Tech
2156
single,single-post,postid-2156,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,

Blog

Publié par Admin dans Divers

Comment fonctionnent les stations de traitement des eaux usées?

C’est un sujet sur lequel nous ne  préférons pas penser, que devient le dîner des dernières nuits quand nous le vidons dans les égouts? Alors que vous pouvez déjà être dégoûté juste à y penser, cette question mène à un important sous-ensemble du génie civil et un énorme investissement.

Tous les égouts dans une unité d’habitat mènent à une station de traitement des eaux usées où ces eaux usées sont retournées dans la nature comme des eaux d’irrigation ou seulement dégagé sans risque de pollution pour l’environnement.

Pour mieux comprendre le fonctionnement d’une station d’épuration et l’ingénierie spécifique continuez à lire cet article.

Maintenant, vous pensez peut-être que vous préférez laisser passer le passé et ne pas penser à cette  partie méchante  de la vraie vie, mais voici la chose. Il y a des chances que vous ayez bues de l’eau qui était un déchet  à un moment donné …  Donc, vous voudrez peut-être prendre le temps de comprendre le processus d’ingénierie qui rend l’eau sale propre.

Là où ça commence

Les toilettes. Une fois que vous avez fini de faire vos affaires et de vider cette poignée magique, vos déchets finissent à l’entrée d’un endroit assez intéressant: une station d’épuration de traitement des eaux usées. Pourquoi cet endroit est-il si intéressant? Parce qu’il prend sans doute l’une des substances les plus répugnantes du monde et le transforme en quelque chose qui est essentiel à toute vie.

Nécessité d’une station d’épuration

Rincer juste votre toilette à mi-temps peut ne pas sembler si gros, mais quand vous le combinez avec des milliers, voire des millions, d’autres qui font la même chose, cela peut entraîner des débits d’eaux usées assez élevés. La ville de Casablanca comprend 6 Macro Stations d’épurations qui traitent chaque jour 1,3 millions de gallons d’eaux usées. C’est assez d’eaux usées pour remplir le lac Maamoura dans 5 ans. Selon le centre d’énergie renouvelable et protection de l’environnement Marocain, il y a environ 500 Macro Station d’épurations seulement au Maroc, dont 76% de la population marocains  dépend. Mais ce nombre reste insuffisant pour couvrir le développement connue au niveau de construction immobilière, ceci implique pour le gouvernement de faire sortir une loi qui impose l’utilisation d’une micro station d’épuration collecte les eaux usées est essentiel pour comprendre l’infrastructure critique nécessaire pour soutenir la vie moderne.

Cela nous amène à la première étape du processus qui traite les «plus gros» éléments dans les eaux usées, comme des lingettes jetables, des 2×4, des jouets ou même des assiettes, et toutes autres matières solides.

Grillage filtrant des solides

Les grillages de bar sont exactement ce que vous pensez, ce sont de grandes barres verticales qui se trouvent à l’entrée de presque toutes les stations de traitement des eaux usées conçues pour empêcher les gros articles d’arriver à l’intérieur de station et d’endommager ces processus comme les pompes. Ce premier processus où les écrans à barres sont utilisés est communément appelé  prétraitement

La seule intention du pré-traitement est d’enlever les valeurs aberrantes dans les eaux usées et de rendre le mélange un peu plus homogène, ou un peu moins  trapu. Les tamis à barres sont généralement ratissés mécaniquement à certains intervalles en fonction des débits d’une station de traitement.

Le traitement primaire

Le traitement primaire commence avec un grand bassin appelé clarificateur primaire. Les clarificateurs primaires fonctionnent essentiellement comme des bassins de décantation pour les eaux usées, permettant aux particules de plus de 10 μm, appelées solides en suspension, de se déposer au fond. Dans la plupart des clarifications primaires, un grand bras d’écumeur entoure la surface supérieure en enlevant toute la graisse et la graisse qui est dans l’eau.

Traitement secondaire

Maintenant commence le processus de traitement secondaire, dont le seul objectif est de dégrader de manière significative le contenu biologique des eaux usées. Dans de nombreux cas, ce processus commence avec les bassins d’aération.

Les bassins d’aération rappellent un jacuzzi relaxant qui a mal tourné. Les effluents s’écoulent dans les bassins d’aération, au fond desquels se trouvent des centaines voire des milliers de minuscules souffleries qui créent des bulles dans l’eau. L’eau est pompée dans ce réservoir avec quelque chose appelé boue activée de retour. Vous pouvez penser au retour des boues activées comme un tas de bonnes petites bactéries qui vont manger leurs aliments préférés toute la journée.

Cette introduction d’un nombre important de bactéries ainsi que les quantités massives d’oxygène injecté par les barboteurs créent un environnement parfait pour le processus de digestion aérobie. Résumée simplement, c’est la décomposition de la matière organique avec l’utilisation de l’excès d’oxygène.

Désinfection

La désinfection est la dernière étape du processus et se fait généralement de trois façons, soit par le chlore, l’ozone ou la désinfection aux ultraviolets.

Chaque procédé a ses avantages et ses inconvénients, chacun étant couramment utilisé dans le processus de traitement des eaux usées à travers le monde. Le chlore désinfecte l’eau par  désinfection chimique. Le chlore, que vous pouvez considérer comme un agent de blanchiment concentré, est ajouté à l’effluent ici pour tuer toutes les bactéries et les organismes qui subsistent encore dans l’eau. Lorsque le chlore est ajouté pour tuer les bactéries, il doit ensuite être retiré avant de pouvoir être déchargé pour ne pas tuer quoi que ce soit à l’endroit de décharge. Après cela, l’eau est suffisamment sûre pour se décharger.

La désinfection à l’ozone est une autre méthode de désinfection chimique qui consiste à pomper un courant électrique à travers l’eau qui dissocie les molécules d’oxygène O2 et les combine avec une molécule d’oxygène libre, formant O3, appelée ozone. L’ozone est un oxydant incroyablement fort qui cause la fuite des parois cellulaires des microbes, la décomposition rapide des cellules et les dommages globaux aux cellules. En d’autres termes, il tue les bactéries.

La dernière méthode commune utilise la lumière ultraviolette pour brouiller l’ADN des bactéries afin qu’elles ne puissent pas se multiplier. En désinfection UV, les bactéries dans l’eau ne sont pas tuées, elles sont plutôt stérilisées, ce qui les rend inoffensives. Si vous deviez ingérer de l’eau avec des microbes vivants immédiatement après le traitement aux UV, toute bactérie nuisible serait incapable de se multiplier ou de causer des dommages à votre corps.

Les ingénieurs choisissent entre ces méthodes en fonction d’une variété de facteurs tels que les débits, les coûts et l’emplacement des rejets, ce qui nous amène à la dernière étape: la libération des effluents ! Jamais une plus belle phrase n’a été prononcée.

 

 

 

 

 

 

 

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé en ce moment.